Article #2 : Calculer le coût d’un arrêt de travail



Découvrez comment calculer le coût d’un arrêt de travail

1. Le coût de l’absence


Pour calculer le coût d’un arrêt, il faut prendre en compte le salaire de l’absent et la spécificité de la convention collective.

Salaire chargé de l’absent ÷ 2 x ( Nombre de jours d’arrêt – Jours de carence ) = Coût de l’absence

2. Les coûts directs d’un arrêt de travail

À ce coût d’absence, il faut ajouter la rémunération de tous les acteurs de l’entreprise qui vont intervenir pour neutraliser les effets de l’absence du salarié.

Aussi, nous avons enquêté pour évaluer le temps de chaque intervenant sur la gestion d’un arrêt de travail :
  • – Gestion administrative de l’arrêt + téléphone avec les institutions : 2h
  • – Réorganisation du travail par le manager : 2h
  • – Compensation du travail par le manager : 2h
  • – Recherche de remplaçant (RH + Manager) : 6h
  • – Rédaction du contrat de travail : 1h
  • – Heures supplémentaires des coéquipiers qui compensent le travail non-effectué : 7h
  • – Temps de formation des coéquipiers ou du manager : 2,5h


Au total : soit 22 heures 30 à valoriser en fonction du salaire de chaque intervenant.

En plus, si vous utilisez la contre visite médicale. Son coût varie alors entre 80 à 200€ en fonction du lieu d’habitation du salarié et du cabinet de sous-traitant.

Selon nos clients, ceux qui ont essayé cette option, témoignent d’une dépense sans valeur ajoutée. D’après nous, la contre visite médicale peut détériorer le climat social.

Par exemple, Xavier revient après 3 mois d’arrêt maladie. Non accompagné, il connaîtra alors 17 jours d’absence en 3 arrêts sur la 1ère année de son retour*.

Le coût total de 17 jours d’arrêt de travail est alors de 3156 €

comprenant le coût d’absence (pour un salaire moyen de 2181 € net / mois)

et le coût direct de gestion (si la convention collective maintient le salaire sans jour de carence).

Donc si vous voulez connaitre le ROI de nos packs sur le coût de l’absentéisme ?

Contactez-nous ou alors prenez rendez-vous en 2 clics en cliquant ici !

3. Les coûts indirects cachés d’un arrêt de travail

Selon les études, la baisse de productivité est statuée à 20 % en cas de compensation d’absence.
Ces absences désorganisent donc le travail.


Voici un moyen de calculer cette désorganisation :

L’indice de Bradford

À savoir : L’indice montre l’impact des petits arrêts sur le dysfonctionnement du travail.
Une équipe de travail peut “absorber” une absence dont l’indice de Bradford est à 74.
Des erreurs sont possibles au-delà (coût indirect caché).

La méthode de calcul du coefficient :

Nombre de jours d’absence sur l’année x Fréquence² = Indice de Bradford

Pour y voir plus clair ?

Alors reprenons l’exemple de Xavier, qui revient après 3 mois d’arrêt maladie, non accompagné il connaîtra 17 jours d’absence en 3 arrêts sur la 1ère année de son retour*.


Pour 1 absence de 90 jours sur l’année, l’indice est de 90 :

90 x 1² = 90

Pour 3 absences de 17 jours au total sur l’année N+1, l’indice est de 153 :

17 x 3² = 153


= Les absences fréquentes et courtes impactent fortement l’efficacité du travail.

Cette baisse de productivité peut être calculée en fonction de la valeur du travail de l’entreprise par salarié.

Coût de l’impact social au travail

calculer cout absence au travail

La cohésion d’équipe ou encore la qualité de vie au travail est abimée par des absences perlées.
D’ailleurs, nous pouvons observer un nouveau phénomène : le cercle vicieux de l’absentéisme.
En effet, les présents, à force de compenser les absences des coéquipiers, finissent par s’autoriser des absences !

Une sinistralité qui augmente


Le risque pour l’entreprise d’un absentéisme qui augmente est la hausse des cotisations aux systèmes de prévoyance santé, aussi dans certains cas, la résiliation du contrat si la sinistralité est trop importante.

En d’autres termes, l’impact sur les contrats de prévoyance existe :

En cas d’arrêt maladie, l’organisme de prévoyance complète l’indemnisation employeur et sécurité sociale, après un délai de carence prévu dans le contrat.

Après le bilan annuel, l’organisme de prévoyance peut alors augmenter le montant des cotisations avec un impact sur 2 ans (N+2). D’ailleurs, ceci est à prendre en compte dans le calcul du coût des arrêts de travail. Pareillement, si la sinistralité de l’absentéisme est trop importante l’organisme peut décider de rompre le contrat. Les courtiers d’assurance rencontrent de plus en plus ces situations.


L’impact RSE

La Responsabilité Sociale ou Sociétale des Entreprises passe par l’inclusion
de la vulnérabilité de santé au travail pour éviter la double peine
de la désinsertion professionnelle (loi Santé et Travail décret 2022).

Nos accompagnements boxManager + boxSalarié, dont le coût fixe est de 2540 € (déductible de votre cotisation AGEFIPH), permettent de valoriser vos frais d’absentéisme.
Sans hésitation, votre contrôleur de gestion vous dirait d’y aller : le ROI et les économies sont là !
91 % des personnes accompagnées ne connaissent pas d’arrêts perlés dans l’année qui suit leur reprise (contre 50 % sans accompagnement*).
De plus, vous remplissez votre DOETH !




*
13ème Baromètre AYMING 2020 + étude VICAN 5
**Salaire moyen selon l’INSEE : 2181€
Le coefficient de Bradford

Vous voulez investir pour diminuer le coût de l’absentéisme ?

Contactez-nous ou prenez rendez-vous en 2 clics en cliquant ici !

Août 2021